Jean Rioux

Votre député de


Saint-Jean

Jean Rioux

Votre député de


Saint-Jean

Menu

Fonds d’atténuation des catastrophes

Le 17 mai dernier, le ministre de l’Infrastructure et des Collectivités, l’honorable Amarjeet Sohi, a lancé le Fonds d’atténuation et d’adaptation en matière de catastrophe (FAAC) qui permettra d’investir 2 milliards de dollars sur 10 ans dans des projets qui aideront les collectivités à mieux gérer les risques liés aux dangers naturels comme les inondations, les feux de forêt, les événements sismiques et les sécheresses.

« Le Fonds d’atténuation et d’adaptation en matière de catastrophe (FAAC) est une excellente mesure permettant aux collectivités canadiennes de pouvoir répondre adéquatement aux situations exceptionnelles créées par les catastrophes naturelles. Notre région a grandement souffert lors des inondations historiques de 2011. Nous avons déjà pris des mesures pour mieux comprendre la situation en mettant en place le Groupe d’étude sur le lac Champlain et la rivière Richelieu de la Commission mixte internationale (CMI). Le FAAC est une mesure concrète pour donner des moyens tangibles pour atténuer l’impact d’une catastrophe comme l’inondation de 2011», explique Jean Rioux.

Les faits :

Le FAAC appuiera les projets d’infrastructure de grande envergure dont les coûts seront d’au moins 20 millions de dollars comme la construction de canaux de dérivation, la restauration des milieux humides, les barrières contre les feux de forêt et l’aménagement de digues.

Ces projets permettront de préserver la santé et la sécurité publiques, de protéger les résidences, d’assurer l’accès interrompu aux services essentiels et d’aider les collectivités à protéger la qualité de vie de leurs résidents.

Les demandeurs qui sollicitent un financement au titre du programme auront jusqu’au 31 juillet 2018 pour soumettre une déclaration d’intérêt à Infrastructure Canada. Les demandeurs admissibles incluent notamment, sans toutefois s’y limiter, les provinces et les territoires, les administrations municipales et régionales, les établissements postsecondaires canadiens publics ou à but non lucratif qui travaillent en partenariat avec une municipalité canadienne, ainsi que les conseils de bande et les administrations ou les autorités des Premières Nations, des Inuits ou des Métis.

Pour consulter la liste complète d’admissibilité et d’autres détails sur le programme, visitez le site Web d’Infrastructure Canada. Fonds d’atténuation et d’adaptation en matière de catastrophes : http://www.infrastructure.gc.ca/dmaf-faac/index-fra.html